Les autorités fédérales vendent des bitcoins saisis à partir de 2018 pour 19 millions de dollars

Les États-Unis ont vendu environ 500 bitcoins saisis en 2018 pour environ 19,2 millions de dollars. Il s'agirait de la plus importante confiscation nette de l'histoire du district nord de l'Ohio.


Les autorités fédérales de l'État américain de l'Ohio ont vendu des bitcoins saisis en 2018 dans une affaire de fraude.

Les bitcoins saisis ont été vendus pour près de 19,23 millions de dollars, a annoncé jeudi la procureure américaine par intérim Bridget M. Brennan. Les pièces saisies au cours de l'enquête étaient initialement évaluées à environ 2,88 millions de dollars. Il s'agirait de la plus importante confiscation nette de l'histoire du district nord de l'Ohio. Les autorités n'ont pas précisé comment et où les pièces ont été vendues.


L'affaire impliquait un homme de 37 ans de la région de Toledo, Mark Alex Simon, qui avait fabriqué de faux documents d'identité pour des résidents de l'Ohio, du Michigan et de l'Utah. Les documents comprenaient des permis de conduire et des cartes d'identité personnelles. Il a été payé en bitcoin.


Simon a plaidé coupable de complot en vue de blanchir de l'argent et de transfert de faux papiers d'identité en juin 2019. Il a été condamné à deux ans de prison.


Avant cette affaire, Simon avait déjà fait l'objet d'une enquête de la police en 2008 pour fausses pièces d'identité, mais il n'a jamais été inculpé.


En 2015, les autorités ont retracé de fausses cartes d'identité trouvées dans un bar près de l'université de Wittenberg jusqu'à un site Web créé par Simon. Des documents judiciaires détaillent qu'après des mois d'enquête, la police a pu lier les fausses cartes à Simon et à d'autres personnes travaillant avec lui.


Les autorités ont perquisitionné le domicile de Simon à Tolède ainsi que les domiciles d'autres personnes liées à l'affaire. Ils ont saisi plus de 500 bitcoins de Simon dans le cadre d'une procédure de confiscation.


Dans les cas de confiscation, le produit est partagé entre les agences fédérales et les services de police locaux impliqués dans l'enquête, ainsi qu'utilisé pour indemniser les victimes d'actes criminels. Tout argent restant est retourné au Trésor américain.



Classement de l'article: Nouvelle
le Bulkion