Mai 2021 sera bien le pire mois de l’histoire du Bitcoin


En termes de performance, le mois de mai se termine comme l’un des mois les plus noirs de toute l’histoire du bitcoin. Les données montrent une baisse mensuelle   35,6 %, une perte qui représente la pire performance mensuelle de la crypto-monnaie depuis septembre 2011, où la perte était proche de 40 %.


L’amer mois de mai a même enregistré une perte supérieure à celle subie en mars 2020, lorsque le monde a été surpris par la déclaration mondiale de pandémie du coronavirus. À cette occasion, le mois a clôturé avec une baisse de 24,92 %, malgré le fait que le prix ait chuté de plus de 50 % en moins d’une semaine, après ce que l’on appelle désormais le jeudi noir.


Un graphique de bybt.com montre comment les performances mensuelles du bitcoin ont fluctué au cours des huit dernières années. Au cours de cette période, la plus forte baisse est celle de novembre 2018, avec 36, 5 %, suivie de celle de mai de cette année. Puis, en troisième position, se trouve celle enregistrée en décembre 2013, avec une baisse de 34,81% et celle de janvier 2015 avec une perte de 33,05%.

La peur, l’incertitude et le doute (FUD) qui se sont dispersés sur le marché aujourd’hui, ont eu un impact sur le cours des crypto-monnaies plus fort que lors de la panique suscitée par la propagation rapide du virus en 2020. Elle est due à la série d’événements qui ont influencé négativement le prix qui oscillait autour de 50 000 USD depuis le début du mois de mai.


La peur, le doute et l’incertitude frappent le prix du bitcoin

Tout a commencé le 12 mai après qu’Elon Musk ait tiré le coup d’envoi en annonçant que Tesla n’accepterait plus les paiements en bitcoins et en ajoutant des tweets critiques sur la façon dont l’énergie est utilisée pour extraire la crypto-monnaie pionnière. Puis un raz-de marée encore plus important s’est produit lorsque la Chine a signalé qu’elle allait sévir contre les mineurs et les fournisseurs de services écosystémiques.


Les critiques d’Elon Musk ont provoqué une première onde de choc sur les marchés. À tel point que de nombreux utilisateurs qui avaient récemment été motivés pour investir dans le bitcoin ont apparemment décidé de désinvestir leurs fonds après le changement d’avis de Tesla.


Une grande partie de l’offre qui affluait dans les échanges pour être liquidée a probablement été achetée entre décembre 2020 et février de cette année. Beaucoup ont même vendu à perte, sachant que la plupart des achats ont eu lieu lorsque le prix du bitcoin atteignait des sommets historiques à 64 000 USD.


Le volume des ventes de bitcoins était tel qu’il faudra du temps pour que le marché se redresse, selon l’analyste Willy Woo. Il a ajouté qu’il faudrait un niveau d’achat sans précédent de la part de nouveaux investisseurs à long terme pour que le scénario à moyen terme devienne haussier.


En tout cas, du côté positif, le bitcoin a tendance à rebondir après de fortes baisses mensuelles. En fait, c’est ce qui s’est passé l’année dernière, car après le repli de mars, il a gagné plus de 20 % au cours de la plupart des mois suivants, compensant ainsi la perte de mai.


Un autre signe positif à l’heure actuelle est que l’inflation, qui reflète le marché traditionnel, continue de hanter tout le monde. Ce sont précisément ces types d’inquiétudes qui ont stimulé la demande de crypto-monnaies, les investisseurs recherchant des valeurs refuges pour limiter leur exposition au risque et aux pertes en période d’incertitude et de marchés fortement baissiers.


Classement de l'article: 币圈动态
le Bulkion